de en

 

.

La danse orientale postnatale

Les femmes qui ont pratiqué la danse orientale pendant la grossesse et appris l’effet positif de certains mouvements pendant l’accouchement désirent aussi danser pendant la période postnatale.

Cela est bien logique parce que pour moi la remise en forme commence au plancher pelvien, car la danse orientale est un entraînement automatique des muscles concernés.  Si les femmes décident de danser cette danse fondamentalement féminine et saine, les muscles pelviens vont leur permettre un alignement physique, mental et psychique aussi bien qu’une nouvelle force élastique.

La tenue droite et parfaite qui est essentielle pour la danse orientale n’est pas imaginable sans l’usage du périnée. En plus les muscles pelviens participent à chaque mouvement des hanches ainsi que la danse seule donne déjà une nouvelle élasticité au plancher. Dans un cours postnatal s’y ajoute un programme spécial d’entraînement de la zone pelvienne ainsi que des muscles qui travaillent ensemble avec les muscles pelviens, c’est-à-dire ceux des cuisses, fesses, hanches et du ventre et dos. Tout ce programme d’exercises de perception et renforcement amène à une nouvelle attitude qui remonte la femme et l’aide à mieux assumer son nouveau rôle de mère. 

Malgré sa souplesse optique, la danse orientale demande un centrement très fort et une grande stabilité du corps ; cela renforce la jeune mère qui est encore souple et ouverte. Danser avec les autres jeunes mères  suivant la musique orientale gaie et rythmique donne aux femmes une nouvelle énergie.

Dans le cours prénatal l’effet harmonisant et relachant de la danse du ventre était au premier plan, mais maintenant après la naissance le fait que cette danse renforce le corps et l’égo a de l'importance. La danse amène la répartition d’endorphines et cela fait spécialement du bien aux jeunes mamans qui sont souvent à bout de leurs forces. Les bébés peuvent assister, regarder ou danser avec leurs mères dans l’écharpe porte-bébé. Sauf pendant les exercises pour le plancher pelvien, qui demandent une forte concentration, il ne faut pas de silence.

Si le cours post-natal par danse orientale est donné par une sage-femme, physiothérapeute ou autre professeur qualifiée, il est une alternative sérieuse, significative et sensuelle vis-à-vis du cours traditionel.